Exprimer sans les mots, en jouant avec l’image

J’ai toujours aimé l’idée que les photos, une fois réalisées, continuaient leur vie. Qu’elles ne soient pas une fin en soi. J’aime bien l’idée qu’on puisse se les approprier, les (re)travailler, parfois les rejeter mais pour pouvoir mieux les redécouvrir ensuite.

Le tirage photo comme support d’expression

Alors voilà un moment que j’ai envie de creuser cette idée en travaillant directement sur les tirages photos. Raconter des choses avec ce papier qui nous représente. Jouer avec son image que l’on a, face à soi, qui nous regarde, que l’on regarde et interroge. Se regarder comme un peintre regarderait son modèle, sans juger ce qui est beau et ce qui ne l’est pas, mais en se demandant « d’accord, qu’est-ce que cela m’inspire ?« . Tout cela décale le regard, interroge des pensées qui ne sont pas forcément conscientes et les font apparaître au regard. S’observer sans jugement, ça désacralise le regard, le rend moins exigeant.

C’est un atelier que j’ai envie de proposer en 2022, en individuel ou en collectif. Peindre, coller, déchirer, brûler, broder, des tirages photos de soi-même pour exprimer ce que l’on a à l’intérieur, sans passer par le langage.

Ci-dessous quelques essais réalisés sur moi-même, ainsi qu’un exemple de collage avec Valérie, qui a voulu s’exprimer autour de la thématique du « punk » à laquelle elle s’identifie.

To be continued !

Et le collage de Valérie, autour de la thématique du « punk ». « Ce qu’on te reproche cultive-le, c’est toi. »

Si cela vous intéresse, pour vous ou dans le cadre d’un projet collectif, n’hésitez pas à me contacter pour en discuter 🙂